Études d'Emilio PUJOL
SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Ċ
Afficher Télécharger
  27 Ko v. 8 10 mai 2010 à 00:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  30 Ko v. 8 10 mai 2010 à 00:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  26 Ko v. 8 10 mai 2010 à 00:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  32 Ko v. 8 10 mai 2010 à 00:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  30 Ko v. 8 10 mai 2010 à 00:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  27 Ko v. 8 10 mai 2010 à 00:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  27 Ko v. 11 24 sept. 2010 à 06:33 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  42 Ko v. 8 10 mai 2010 à 00:54 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  50 Ko v. 8 10 mai 2010 à 00:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  36 Ko v. 8 10 mai 2010 à 00:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  40 Ko v. 8 10 mai 2010 à 00:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  54 Ko v. 8 10 mai 2010 à 00:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  46 Ko v. 11 14 juin 2010 à 14:19 Daniel Sassolas
SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Ċ
Afficher Télécharger
Jeu alterné des doigts i – m dans des progressions chromatiques sur des cordes différentes dans des étendues diverses.a) Le jeu alterné des doigts i-m ne doit pas être altéré.b) Les déplacements de la main gauche ne doivent nullement interrompre la continuité de la ligne mélodique.c) Insinuer l’accent rythmique dans les mesures 27, 28 et 29.d) Donner au « glissé » entre les mesures 30 – 31, la grâce expressive qui lui convient.e) Travailler cette étude lentement d’abord ; la répéter (une fois sue) dans des mouvements plus vifs jusqu’à atteindre et même dépasser la vitesse sans négliger les nuances indiquées.   45 Ko v. 17 16 mai 2010 à 23:21 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Même pratique pour la main droite dans des passages diatoniques sur des cordes différentes.a) Suivre le doigté indiqué pour la main droite.b) Surveiller la continuité de la ligne mélodique dans les passages entre les mesures 14 à 17 et 30 à 32.c) Travailler cette étude dans le même ordre progressif que l’antérieure.   50 Ko v. 13 16 mai 2010 à 23:21 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Jeu alterné des mêmes doigts sur des cordes voisines ou séparées.a) Les tierces majeures ou mineures sur deux cordes voisines devront être formées successivement par un seul mouvement des doigts.b) Eviter spécialement les "faux glissando" (glissés non indiqués) qui se produisent lorsque le doigt chargé de presser la deuxième et la quatrième double croche de chaque partie (corde inférieure dans les intervalles de tierces), en passant à une nouvelle case, ne diminue pas sa pression, sur la corde. Cet avis ne compte pas, " naturellement ", pour les glissés expressément indiqués dans les mesures 19, 20, 22, 27, 28, et 30.c) Le chant principal étant sur les croches qui appartiennent à la corde supérieure des deux sur lesquelles on joue, celle-ci devra être pincée par le doigt m avec plus d’intensité que les autres d’accord avec le mouvement et les nuances indiquées.d) L’étudier lentement d’abord. Lui donner ensuite le mouvement et l’expression voulus.   51 Ko v. 15 16 mai 2010 à 23:22 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Résistance du "barré". Gammes majeurs et mineurs dans le sens perpendiculaire aux cordes, pour les doigts i-m et m-a, dans l’étendue d’un quintuple.a) Les notes devront être claires et d’une régularité suivie sans que le "barré " s’incline vers la case supérieure voisine.b) Marquer légèrement l’accent rythmique sur la première note de chaque groupe de doubles croches.c) Malgré la vitesse signalée pour cette étude en vue de son effet auditif il est prudent de la travailler lentement afin que la résistance continue du « barré » contribue avec efficacité au développement de la force du doigt.d) Insister dans la pratique des mesures 19-24 et 43-48 pour affirmer la sûreté et éviter des interruptions éventuelles   46 Ko v. 13 16 mai 2010 à 23:23 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Agilité des deux mains. Gammes dans le sens parallèle et perpendiculaire aux cordes avec jeu simultané du pouce.a) Suivre les indications concernant le doigté de chaque main.b) La ligne mélodique doit être l’objet d’une attention particulière pour la durée et l’intensité de chaque note, d’accord avec les nuances indiquées. Accentuer la première note dans chaque triolet, principalement celles qui ont un caractère rythmique.c) Soigner le sens expressif de la mélodie dans les mesures 19, 20 et 21d) Travailler lentement cette étude pour pouvoir mieux la jouer dans le mouvement indiqué.e) Cette étude est d’un caractère léger, gracieux et expressif, ce qui demande de la souplesse et de la ductilité dans les deux mains.Étant bien travaillée, elle est d’une grande utilité et d’un bel effet.    54 Ko v. 17 16 mai 2010 à 23:23 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Action simultanée du pouce avec l'index, le majeur et l'annulaire.a) Les notes jouées avec le pouce doivent avoir l'intensité proportionnelle nécessaire par rapport aux autres, afin qu'elles ne dépassent pas, en force, celles de la mélodie principale.b) Chaque chant doit avoir le sens expressif qui convient à son phrasé, d'accord avec les nuances indiquées.c) Les notes syncopées des mesures 22, 25 et 27 doivent être jouées selon leur juste valeur.d) Les mesures 29 et 30 exigent une attention spéciale.   54 Ko v. 17 16 mai 2010 à 23:23 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Action successive de l'index, du majeur et de l'annulaire sur une même corde. a) Accentuer les notes accompagnées du trait >. b) Ne pas changer le doigté de la main gauche, pas plus que les cordes et les cases indiquées pour les notes. c) Travailler lentement d'abord et répéter également avec la formule a-m-i. d) Accélérer ensuite le mouvement, d'accord avec les nuances indiquées jusqu'à atteindre la vitesse et la continuité propres à leur genre.  49 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:50 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Action successive du majeur, de l'index et de l'annulaire sur des cordes différentes. a) Suivre le doigté indiqué pour chaque main. b) Respecter la valeur totale des notes et éviter l'interruption des sons en déplaçant les doigts. c) Détacher la mélodie avec continuité entre les phrases. d) Le sol# de la mesure 25 exige de la force dans le barré. e) Nuancer cette étude comme il est indiqué avec la sensibilité et l'expression qui lui conviennent.  54 Ko v. 7 16 mai 2010 à 22:50 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Accord de deux notes avec l'action successive de l'index et de l'annulaire. a) Suivre le doigté indiqué pour chaque main. b) Accentuer la première note de chaque triolet et les accords marqués par le signe >. c) Les accords marqués du signe vib. devront être légèrement vibrés afin de leur imprimer un accent expressif plus prononcé. d) Cette étude requiert un air gai et animé. e) Les notes suivant l'accord qui précède l'avant-dernière mesure devront être pincées avec décision et fermeté dans un sens d'affirmation précise.   41 Ko v. 12 16 mai 2010 à 22:51 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Action successive de l'index, du majeur et de l'annulaire sur deux cordes, alternée avec des accords de deux notes. a) Suivre le doigté indiqué pour chaque main. b) Eviter les "faux glissando" dans les tierces successives entre les deux notes de l'arpège sur deux cordes voisines. Les notes simultanées du pouce et de l’index devront être nettes sans interrompre les vibrations des autres pincées par l'index sur la corde voisine. Le mouvement, ainsi que les nuances indiquées, ne figure pas dans le manuscrit que nous croyons être copie de l'original. Nous les signalons, d'accord avec le souvenir de l'interprétation donnée par l'auteur lui-même.   41 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:51 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Pratique des formules i-m-a-m et a-m-i-m, sur une même corde avec jeu simultané du pouce sur la première note. a) La sixième corde doit être accordée une octave au-dessous de la quatrième corde à vide. b) Surveiller la régularité et l'égalité des doubles croches, ainsi que la continuité mélodique et le changement des mouvements. c) La cadence qui suit la mesure 20 doit être commencée lentement et un peu accélérée dans les sextuples croches. Dans le lent à la fin de cette cadence, il faudra intensifier un peu le son ainsi que la force expressive des notes. En dehors du but didactique, cette étude reflète un état d'âme suggéré par l'évocation d'un paysage lointain, avec des demi-teintes bleues de nuit lunaire d'automne, entre les murmures du feuillage.  56 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:52 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Pratique de la formule a-m-i-m, sur deux cordes. Jeu accentué de l'annulaire. a) Faire ressortir la mélodie jouée sur la troisième corde par l'annulaire pendant que l'index et le majeur soutiennent la note pédale sur la quatrième corde à vide avec régularité de mouvement et d'intensité. b) Tous les doigts appuieront leur attaque sur la corde voisine inférieure. c) Indépendamment de la régularité dans les notes jouées par les doigts m-i sur la quatrième corde, il faudra intensifier sensiblement la juste expression des notes mélodiques pincées par l'annulaire sur la troisième corde. d) Travailler lentement d'abord. Ensuite, accélérer graduellement en conservant la netteté et la régularité des notes ainsi que la flexibilité dans les deux mains. e) Le ré de la quatrième corde à vide joué par l'index et le majeur successivement doit donner l'impression d'une même note prolongée par répétition.   41 Ko v. 15 16 mai 2010 à 22:52 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Pratique de la formule i-m-a-m. Jeu simultané du pouce et de l'index. a) Une période de 24 mesures est précédée d'un prélude et suivie d'un postlude de 8 mesures. Les notes de cette période devront être pincées sans appui sur la corde voisine ; les autres avec appui. b) En passant de la mesure 1 à la mesure 2 et de celle –ci à la troisième, ainsi que de la mesure 33 à la 34 et 35, soigner la netteté dans l'attaque i-p sur la même corde. c) Les notes jouées par la formule m-a-m, entre les mesures 9-32, devront être obtenues avec toute la netteté, l'égalité et la régularité possibles. d) Les notes pincées par l'index ne doivent pas être interrompues par le contact du majeur lorsque celui-ci pincera la note suivante sur la corde voisine. e) La période comprise entre la mesure 9-32 pourra également être étudiée comme exercice de jeu appuyé ; mais dans ce cas-ci le paragraphe d) reste sans effet. f) Suivre le doigté indiqué pour chaque main ainsi que les muances et le changement de mouvement.  52 Ko v. 12 16 mai 2010 à 22:52 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Arpèges et gammes alternés a) L'exécution de cette étude exige de la légèreté dans chaque main, de la sûreté dans les déplacements de la main gauche et de la fermeté d'attaque dans la main droite. b) Mettre en relief les notes pincées par l'annulaire dans les arpèges, ainsi que celles des passages en gammes et celles de la mesure 10 comme l'exige leur sens mélodique. c) Cette étude n'atteindra son véritable effet que lorsqu'elle sera jouée avec vivacité, d'accord avec le mouvement indiqué, en donnant tout le relief aux nuances et à l'accent rythmique nécessaire à son interprétation.   49 Ko v. 17 16 mai 2010 à 22:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Arpèges sur des cordes séparées sans emploi du pouce. a) Les notes de cet arpège demandent un jeu appuyé. b) Soigner principalement la fermeté d'attaque de la main droite ainsi que de l'action des doigts de la main gauche. Eviter en même temps les "faux-glissando" fréquents sur la cinquième corde aux changements de position. c) Les notes du chant jouées par l'annulaire, ainsi que celles des autres voix ayant une importance spéciale harmonique ou mélodique, devront être intensifiées en rapport de leur sens expressif. d) Tâcher d'obtenir la plus belle sonorité dans chaque note et de la continuité dans l'arpège. Les phrases de chaque période doivent être liées et nuancées comme il est indiqué. Le caractère technique de cette étude, ainsi que de certaines autres qui se trouvent dans ce livre est conçu sur un plan émotif qui ne doit pas être négligé par celui qui désire profiter de toute son utilité.  53 Ko v. 14 16 mai 2010 à 22:53 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Succession alternée d'accords et de notes isolées. a) Soigner la simultanéité des notes dans chaque accord. Les notes intermédiaires devront être pincées par l'index ou l'annulaire avec la même intensité que celle des accords afin que la voix à laquelle elles appartiennent puisse avoir la continuité nécessaire. b) Garder les positions des doigts de la main gauche (voir Livre premier, page 47 § 100), avec la force nécessaire, afin que la vibration des sons ne s'arrête pas avant que leur valeur respective soit terminée. c) Les changements de position des doigts entre certains accords dans les mesures 1-4 et 24-27, doivent être exécutés avec la souplesse et la précision nécessaires afin que la régularité du mouvement ne soit pas altérée. d) Les notes isolées qui suivent les accords doivent être pincées sans appui sur la corde voisine, afin d'éviter l'interruption de la note de l'accord précédent joué sur la même corde. e) Le trait ( [ ) à gauche de deux ou de plusieurs notes simultanées (mesure 32) indique qu'elles doivent être attaquées ensemble en glissant le pouce en un seul mouvement sur les cordes où il se trouvent.  46 Ko v. 15 16 mai 2010 à 22:54 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Jeu simultané du pouce-index et du majeur-annulaire. a) Les notes pincées par l'index appartiennent à la voix principale. Pour cette raison, elles doivent être détachées. b) Tâcher d'obtenir et de conserver la sonorité dès le premier accord dans toute son ampleur. Eviter en même temps les "faux-glissando" qui pourront se produire et l'interruption du son en changeant les doigts de la main gauche d'une position à l'autre. c) Cette étude doit être jouée lentement avec gravité, afin que la modalité, l'ambiance et la spiritualité incaïque, noble et élevée qui lui prêtent leur caractère puissent ressortir vigoureusement par l'accent de son rythme et la beauté de sa mélodie.  33 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:54 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Action simultanée du pouce, du majeur et de l'annulaire par des mouvements alternés avec l'index. Vieille chanson populaire galicienne. La mélodie, dans cette version, est composée de quatre phrases à quatre mesures chacune, précédées et suivies de deux mesures librement ajoutées. a) Détacher les notes pincées par l'annulaire ; elles appartiennent à la chanson. Les notes pincées par l'index ne doivent interrompre aucunement les vibrations de celles jouées par le pouce. b) Les mesures 1, 2, 7, 8, 13, 14, 19, 20, 25, 26 et 27, doivent être jouées avec douceur étant donné qu'elles constituent la base éloignée sur laquelle la chanson se détache.  34 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:54 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Chanson-danse du pays basque. Accords de quatre notes. Jeu simultané du pouce, de l'index, du majeur et de l'annulaire. a) Soigner principalement la mesure et le rythme dans le mouvement indiqué. b) Tâcher d'obtenir dans l'attaque des accords toute la sûreté et la simultanéité possibles. c) Les doigts de la main gauche devront être placés dans un même mouvement impulsif sur les cordes et les cases qui correspondent à chaque accord. d) Les changements de position des doigts ne devront causer aucune altération dans le rythme. e) Les mesures 29 et 31 doivent être spécialement soignées. f) Détacher le chant et suivre les nuances indiquées.  56 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:55 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Arpège de trois notes. Jeu simultané du pouce. a) Obtenir par la régularité de l'arpège, la simultanéité de la basse, dont l'expression est commandée par le pouce. b) Lorsque l'index, le majeur ou l'annulaire devront attaquer simultanément contre le pouce sur des cordes différentes, ils appuieront, excepté lorsque cela se produit sur des cordes voisines. c) L'attaque entre cordes voisines ne doit pas empêcher la continuité de leur son. d) Garder les vibrations de chaque corde ainsi que la sonorité de l'arpège. e) La fusion de la sonorité dans chaque arpège, en même temps que l'expression mélodique de la basse, évoquent par la monotonie apparente de cette étude une idée poétique particulièrement émotive.  39 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:55 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Coulés. a) Les notes coulées appartenant au jeu de la main gauche, devront être obtenues de telle sorte qu’elles produisent l’effet d’un enchaînement souple et léger avec celles qui sont pincées par la main droite. b) Dans les mesures 6 et 8, les notes coulées, dont la première se trouve sur une case éloignée du sillet supérieur et la deuxième sur la même corde à vide, devront être particulièrement soignées. c) De même, on devra assurer l’égalité entre les notes de la gamme chromatique (mesure 13 et 14), ainsi que la force et l’agilité dans les notes coulées des mesures 15 et 16. d) Travailler cette étude d’abord lentement, mais avec force dans les doigts de la main gauche. Augmenter ensuite la vitesse autant que possible, pourvu que les notes soient claires.  34 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:55 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Arpège de trois notes différentes dans leur ordre et leur accent. a) Les notes ayant ce trait ( > ) en-dessous ou au-dessus, doivent être accentuées. b) Le coulé, dans les appogiatures, exige un mouvement rapide et avec force, dans la dernière phalange du doigt. c) La précision dans la mesure et l’accentuation dans le rythme devront être assurées. Le trait caractéristique de la Buleria est son rythme dynamique et syncopé. Elle doit être animée d’une grâce particulière indéfinissable qui est l’âme de son caractère et de son style.  49 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:56 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Mordant ascendant.a) Accorder la 6ème corde à l’octave en-dessous de la 4ème corde à videb) Dans les mordants, bien que les notes qui doivent être jouées par le pouce et n’importe quel autre doigt figurent en-dessous de la note principale, ces notes devront être pincées simultanément avec la première du mordant. [...] c) Le mordant doit être exécuté rapidement en accentuant la note principale. Autrement, il se confondrait avec le triolet.d) Suivre le doigté indiqué pour chaque main, sans négliger la rapidité, la netteté et l’accent des mordants. Suivre en même temps les indications sur le mouvement et les nuances, afin que la composition atteigne tout son éclat spirituel.   65 Ko v. 13 16 mai 2010 à 23:34 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Mordant descendant. a) Pour mieux affirmer ce que nous venons d’exposer dans l’étude XXXV au sujet de la simultanéité d’attaque entre le pouce et la première note du mordant – et puisqu’il s’agit ici d’une page conçue dans un mouvement plus lent que l’antérieur -, l’élève trouvera dans cette étude l’ancienne écriture des valeurs. b) Dans tous les mordants, la note principale doit être accentuée. Dans les mordants doubles (voir la Leçon 110, § 310) des mesures 10, 12 et 22, cette accentuation étant plus difficile à obtenir, elle devra être particulièrement soignée. c) Suivre les indications concernant l’interprétation de cette étude, spécialement pour les mesures 20, 21 et 22, où l’expression est particulièrement émotive.  50 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:58 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Mordants doubles et coulés de plus grande étendue. a) Le mordant double descendant qui se trouve dans cette étude est semblable au mordant circulaire décrit dans la Leçon 111. La différence entre eux est que, dans le premier, les deux premières notes étant d’une valeur différente, elles doivent être pincées toutes les deux. Tâcher que toutes les notes coulées puissent avoir leur juste valeur et qu’elles soient entendues avec la force, la netteté et la nuance voulues. b) Conserver particulièrement le rythme ; soigner le phrasé et l’accentuation des notes accompagnées du trait ( > ) puisqu’elles déterminent le caractère de la composition. c) La mélodie, entre les mesures 13 et 21, devra être expressivement mise en valeur. Dans les passages de notes coulées, tels que ceux des mesures 16, 17 et 20 la continuité du chant ne devra pas être interrompue. d) Les notes coulées et celles attaquées par le pouce à la manière des "falsetas" du genre andalou appelé "flamenco", qui se trouvent dans la mesure 28, doivent avoir un même volume de son. e) Attaquer les accords des mesures 34-35 par un seul mouvement du pouce. f) La fin de la mesure 35 exige de la sûreté et de la décision. Le Boléro est une danse espagnole du XVIIIème siècle. Le rythme seul ne suffirait pas pour bien l’interpréter. Elle doit être jouée avec ardeur et avec un sens averti de grâce et de distinction dans le mouvement.  66 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:58 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
Harmoniques à l’octave. a) Ces harmoniques ayant été étudiées dans la Leçon 114, il n’y aura pas de difficulté à obtenir, pour celles qui figurent ici – ainsi que pour les sons naturels sur d’autres cordes – une netteté parfaite. b) Le meilleur moyen pour arriver à posséder ce Villancico est de l’étudier d’abord en sons naturels. Une fois appris, on pourra appliquer plus facilement les sons harmoniques, tout en gardant la simultanéité des deux mains. Cette étude est tirée d’un Villancico du XVIème siècle paru dans le livre de vihuela "Silva de Sirenas" d’Enríquez de Valderrabano (Valladolid 1547).  50 Ko v. 11 16 mai 2010 à 22:59 Daniel Sassolas
Ċ
Afficher Télécharger
  68 Ko v. 14 14 juin 2010 à 14:27 Daniel Sassolas